Fin du projet pilote JamboMama! à Bunda


Notre projet pilote à Bunda touche à sa fin. Bien que nous ne puissions pas y aller dû aux restrictions de voyage, nous savons de nos échanges avec l’équipe que les bases ont été jetées. À nous de donner les moyens à l’équipe locale pour les renforcer. Nous voulons d’abord consolider ce qui a débuté dans les dispensaires où le projet pilote a été mis en œuvre.

Ensuite, l’étendre aux autres dispensaires de la région qui n’ont pas pu être desservis faute de moyens. De là, nous miserons sur la totalité du district de Bunda. Simultanément, nous souhaiterions introduire l’application à Mwanza, dans une partie pauvre de la ville, ainsi sur l’île d’Ukerewe, également très pauvre.

Nous remerciements s’adressent d’abord à Mme Bernadetha Francis pour sa coordination du projet pionnier. Avec un budget limité, elle a su accomplir l’essentiel. Elle a fait connaître JamboMama! aux services de santé maternelle et infantile. La population, les agents de la santé et les bénévoles de la santé rurale, tous ont compris qu’avec JamboMama!, nous devons changer de regard et voir les soins par les yeux de la maman.

Comprend-elle ce qu’on lui demande ? Sommes-nous assez courtois ? Venir chaque mois à la clinique prénatale, est-ce faisable pour elle, en vu de sa pauvreté, son éducation très sommaire, l’éloignement de son village ? Dès sa présentation en mai 2019, les autorités sanitaires du district ont reçu le projet avec enthousiasme. C’était une opportunité inouïe de lancer un partenariat entre le privé et le public dans un district rural, pour, ensemble, essayer d’en finir avec la mortalité maternelle et infantile excessive dans ce district. Merci Bernadetha pour ce que tu as pu faire jusqu’à présent.

Nous remercions également M. Deograstias Katonyella, qui nous a représenté sur place. C’est un conseiller bien rôdé, très dévoué à la bonne cause. En ce moment il supervise aussi la clôture du premier projet à Bunda, pour que nous en tirions toute leçon utile. Parallèlement, il jette les bases pour une éventuelle extension à Mwanza et Ukerewe.

La seconde phase, si les autorités sanitaires nous l’accordent, sera basée sur une nouvelle édition de l’appli. Sa refonte par une entreprise informatique est en cours et devrait aboutir prochainement. Elle est prometteuse ! Robuste, simple à utiliser, avec des nouvelles fonctionnalités qui rendront bien service aux mamans et aux aides-soignants qui les suivent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.