Rejoignez la communauté SAHFA, partagez vos connaissances


Un outil de communication mobile tel que l’application JamboMama! ne peut fonctionner que si la qualité et la quantité des soins est en phase avec la demande croissante. C’est pourquoi nous voulons en savoir le plus possible sur d’autres initiatives pour améliorer les conditions de grossesse et d’accouchement, afin que les inventions à coûts réduits et les idées brillantes trouvent leur chemin vers les soins auxquels JamboMama! connecte les femmes enceintes. Nous voulons rejoindre ces initiatives, accélérer leur distribution et faire en sorte qu’elles dépassent de loin les frontières de leurs humbles origines.

Une façon de faire meilleur usage des capacités obstétriques d’urgence dans les zones rurales d’un pays tel que la Tanzanie est d’offrir des soins périnatals de première ligne qui ne nécessite pas une aiguille ou un couteau, qui amènent toujours un risque d’infection. Au Népal, un pad imprégné de kaolin très efficace a été développé pour arrêter les hémorragies post-natales. Les contractions utérines peuvent être stimulées par une pilule sous la langue au lieu d’une perfusion. Retourner les bébés en présentation du siège ne fonctionne pas toujours, mais réduit énormément le nombre de césariennes, une opération que redoutent les femmes rurales pour des raisons que nous expliquerons dans un autre message.

Inventions à coûts réduits

Il existe des tas d’inventions à coûts réduits qui rendent l’accouchement rural moins dangereux et qui de ce fait laissent la place dans les capacités obstétriques d’urgence à celles qui en ont vraiment besoin pour leur survie et celle de leur bébé. Ultrason portable, simples appareils à oxygène… Beaucoup de dispensaires ruraux et leur personnel peuvent être améliorer sans que cela coute une  fortune, une autre façon de rejoindre l’offre et la demande.

Nous vous proposons un lien vers un évènement intéressant qui attire beaucoup d’inventeurs et d’où sont issues certaines des inventions nommées plus haut. Néanmoins, le plus grand défie reste de donner accès à ces inventions aux femmes et aux professionnels de la santé dans les endroits où il y en a vraiment besoin, parce qu’il n’y a pas de médecin, pas de clinique équipée ou d’hôpital dans les parages.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *